Le versement santé Le versement santé
Sources : URSSAF Le versement santé est une aide individuelle à la généralisation de la couverture complémentaire santé pour les salariés en contrats courts... Le versement santé

Sources : URSSAF

Le versement santé est une aide individuelle à la généralisation de la couverture complémentaire santé pour les salariés en contrats courts ou à temps très partiel.

Ce versement de l’employeur se substitue au financement de la couverture collective et obligatoire sous réserve que les salariés concernés justifient être couverts par un contrat responsable.
Les salariés devront produire une attestation de l’organisme auprès duquel ils ont souscrit un contrat de complémentaire santé.

Bénéficiaires

Cette possibilité vise :

  • d’une part les salariés sous contrat à durée déterminée ou sous contrat de mission d’une durée inférieure ou égale à trois mois, et les salariés à temps partiel dont la durée de travail est inférieure ou égale à 15h hebdomadaires ;
  • un accord de branche, ou en l’absence d’accord de branche, un accord d’entreprise est nécessaire pour mettre en place le versement santé pour ces salariés ;
  • l’accord de branche peut prévoir que l’obligation d’assurer une couverture complémentaire de frais de santé, et la portabilité des droits y afférents, est assurée obligatoirement selon les dispositions du versement santé. Il peut fixer des seuils inférieurs ;
  • ce dispositif peut être mis en place par décision unilatérale de l’employeur, sauf si ces salariés sont déjà couverts à titre collectif et obligatoire ;
  • d’autre part, les salariés titulaires d’un contrat à durée déterminée ou d’un contrat de mission :
    • pour lequel la durée de la couverture collective et obligatoire dont ils bénéficient en matière de frais de santé est inférieure à 3 mois ;
    • et ayant fait valoir la dispense d’adhésion de droit.

Pour l’appréciation de la durée de trois mois, il est tenu compte d’un éventuel renouvellement du contrat.

Exemple : un salarié titulaire d’un CDD de trois mois bénéficie du versement santé. Si son contrat est renouvelé, il n’ouvre pas droit à ce versement au titre du renouvellement. Sauf cas de dispense, il devra être affilié au régime de prévoyance santé à l’issue du premier CDD.

Lorsque deux contrats chacun d’une durée inférieure à trois mois se succèdent et que la durée globale des deux contrats est supérieure à trois mois, le versement santé est dû uniquement au titre du premier contrat.

Lorsque plusieurs CDD sont conclus avec le même salarié, sans être successifs, la situation au regard du versement santé est analysée contrat par contrat.

Montant du versement santé

Le montant du versement est égal à la contribution mensuelle de l’employeur à la complémentaire santé (contribution que l’employeur aurait versée si le salarié avait adhéré).
Si le montant de la contribution ne peut pas être déterminé, le montant de référence est fixé à 15,26 € pour 2017.
Il est de 5,09 € (pour 2017) pour un salarié relevant du régime d’assurance maladie applicable dans les départements d’Alsace et de Moselle.

Le montant de référence est multiplié par un coefficient de :

  • 105 % pour les salariés en CDI;
  • 125 % pour les salariés en CDD ou en contrat de mission.

Le versement santé au regard des cotisations et contributions de sécurité sociale

Les sommes versées au titre du versement santé sont exonérées de cotisations sociales sous certaines conditions (notamment que le contrat souscrit par les salariés susvisés soit responsable) et limites.

Elles sont assujetties en totalité à CSG et CRDS et ainsi qu’au forfait social dans les entreprises d’au moins 11 salariés.

Rédaction

Commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *