Plus des trois quarts (77 %) des personnes ayant souscrit une assurance décès ne connaissent pas le montant de leurs indemnités… Plus des trois quarts (77 %) des personnes ayant souscrit une assurance décès ne connaissent pas le montant de leurs indemnités…
Sources : Power of Protection HSBC France vient de présenter une étude particulièrement intéressante et pleine d’enseignements sur les rapports de français avec la... Plus des trois quarts (77 %) des personnes ayant souscrit une assurance décès ne connaissent pas le montant de leurs indemnités…
Sources : Power of Protection

HSBC France vient de présenter une étude particulièrement intéressante et pleine d’enseignements sur les rapports de français avec la prévoyance.
Si cette étude peut laisser penser que le marché de la prévoyance représente un fort potentiel de développement, elle va néanmoins laisser perplexe plus d’un courtier puisque :
55% des français qui envisagent de souscrite une assurance ne le font pas car ils pensent qu’elle sera trop onéreuse !
– 77% de ceux qui ont souscrit une assurance décès ne connaissent pas le montant des indemnités ou doutent qu’elles seraient suffisantes.
3/4 des français sembleraient légitimer l’existence de ce blog…

Que retenir de ce rapport qui montre que les français ont certes une vision optimiste de leur futur, mais que dans les faits, ils sont encore mal préparés à faire face aux aléas de la vie.


L’étude relève 5 profils dans la manière de planifier et de vivre sa vie

slideetude01

 Inquiétudes majeures

Les individus ont 3 inquiétudes majeures pour leur avenir : la santé, la qualité de vie, la sécurité financière à long terme.
Lorsqu’on les interroge sur les cinq choses qui les préoccupent le plus, la santé est citée par près des deux tiers (66 %) des répondants, c’est la préoccupation la plus répandue.

Les français pensent-ils être suffisamment préparé(e)?

Presque deux tiers (66 %) des individus déclarent qu’ils ne pourraient pas bien ou pas du tout assumer financièrement, ou qu’ils n’ont rien mis en place pour parer à un événement imprévu.
Les 34 % restants affirment disposer d’une épargne ou d’investissements pour y remédier.

slideetude02

Les français et la prévoyance

Le coût est l’élément qui influence le plus les individus dans leur décision de mettre en place une protection financière.

Plus de la moitié (55 %) de ceux qui considèrent l’option de souscrire une assurance indiquent qu’ils ne l’ont pas encore fait parce qu’ils pensent ou savent que son coût est trop élevé.
Pour plus d’un quart (28 %), la raison est que ce n’est pas une priorité, ou qu’ils n’en ont pas encore eu besoin.
Un sur cinq (20 %) déclare qu’il ne sait pas comment procéder, qu’il est inquiet quant aux clauses d’exclusion, ou qu’il n’est pas sûr de bénéficier réellement d’indemnités.
19 % déclarent qu’ils sont trop occupés ou qu’ils laissent le soin à quelqu’un d’autre de s’en occuper.

slideetude03

 slideetude04


La prévoyance et les formules de protections familiales ont vraiment de beaux jours devant elles.
En prévoyance, il faut souvent prendre le temps, arriver au bon moment
Aussi, n’hésitez pas à informer, à informer, à informer vos clients sur leurs droits sociaux, sur les prix très attractifs d’une assurance prévoyance.

Maintenant, vous avez une solution encore plus simple.
Contactez le Groupe Modulassur nous avons l’expertise, les supports commerciaux (mailing, emailing) pour vous permettre de bien informer et conseiller vos clients…

Rédaction

Commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *