Le marché de la prévoyance tirée par l’individuelle Le marché de la prévoyance tirée par l’individuelle
Communiqué du Centre technique des institutions de prévoyance (CTip),  de la Fédération française de l’assurance (FFA) et de la Fédération nationale de la Mutualité... Le marché de la prévoyance tirée par l’individuelle

Communiqué du Centre technique des institutions de prévoyance (CTip),  de la Fédération française de l’assurance (FFA) et de la Fédération nationale de la Mutualité française (FNMF)  sur l’état des marchés de la complémentaire santé et de la prévoyance pour l’année 2016.

En 2016, le marché de la complémentaire santé et de la prévoyance ont connu une croissance de 1,6 % pour 56,7 Md€ de cotisations. Un marché tiré par la progression des contrats collectifs (+2,7 % contre +0,6 % pour les contrats individuels) qui représentent désormais la moitié des cotisations.

marchéff

Le marché de la complémentaire santé a progressé de 1,6 %, à 36,3 Md€ de cotisations.

Sur le marché de la santé, la progression du volume des cotisations provient de celle des contrats collectifs (à 16,9 Md€ en 2016, soit +5,5 % par rapport à 2015) qui bénéficient de la mise en application de l’ANI.
La baisse du volume des cotisations des contrats individuels reste contenue (à 19,4 Md€, soit ‑1,6 %).

  • Les institutions de prévoyance et les sociétés d’assurance connaissent une progression des cotisations très proche (respectivement +3,9 % et +3,5 %).
  • Les mutuelles perdent un peu de terrain avec une baisse de ‑0,3 %.
  • Les parts de marché (individuel et collectif) s’élèvent à :
    – 51 % pour les mutuelles (contre 60% en 2002)
    – 31% pour les sociétés d’assurance et
    – 18 % pour les institutions de prévoyance.

tableau 1

Le marché de la prévoyance a progressé de 1,7 %, à 20,5 Md€ de cotisations.

En prévoyance, ce sont les cotisations des contrats individuels qui tirent le marché à la hausse :

  • +5,5 % pour les contrats individuels
  • contre ‑1,2 % pour les cotisations des contrats collectifs.
  • Les contrats collectifs restent toutefois prépondérants, représentant 56 % des cotisations.
  • Les mutuelles affichent la plus forte croissance des cotisations : +5,1 %
  • Devant les sociétés d’assurance : + 4,1 %
  • Tandis que celles des institutions de prévoyance reculent : ‑4,3 %).
  • Les parts de marché (individuel et collectif) s’élèvent à :
    • 65 % pour les sociétés d’assurances,
    • 28 % pour les institutions de prévoyance et
    • 7 % pour les mutuelles.

tableau 2

Rédaction

Commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *