Le revenu d’activité des non-salariés Le revenu d’activité des non-salariés
Le revenu d’activité des non-salariés plus élevé en moyenne dans les départements du nord que dans ceux du sud Cliquez ici, pour télécharger l’Etude... Le revenu d’activité des non-salariés

Le revenu d’activité des non-salariés plus élevé en moyenne dans les départements du nord que dans ceux du sud

Cliquez ici, pour télécharger l’Etude complète de l’Insee du 2 novembre 2017


L’insee vient de publier une étude intéressante pour les assureurs sur le revenu et la situation des TNS.
Une étude riche d’enseignements pour nous permettre de mieux répondre aux attentes de ces professionnels et optimiser nos démarches commerciales .


En 2014 en France, un emploi sur dix est occupé par un non-salarié

Une personne en emploi sur dix relève du non-salariat fin 2014 en France.
Elle est soit auto-entrepreneur, soit entrepreneur individuel (exerçant ou non une profession libérale), ou encore gérant de société.
Cette proportion varie nettement selon les départements : souvent inférieure à 9 % dans le tiers nord nord-est du pays, elle est proche de la moyenne nationale dans la bande centrale et dans les départements d’outre-mer (DOM), et plus élevée dans la moitié sud de l’Hexagone, en particulier le long du littoral méditerranéen et dans les Alpes.tns1

Le revenu professionnel des non-salariés est en moyenne plus élevé dans le nord

En France, en 2014, un non-salarié dégage en moyenne 2 510 euros par mois de son activité.
Ce montant recouvre de grandes disparités selon les départements :
– le revenu moyen est généralement plus élevé dans les départements du nord que dans ceux du sud.

  • À Paris, il atteint 3 700 euros par mois, soit 47 % de plus que la moyenne nationale
  • Dans les Hauts-de-Seine, il s’élève à 2 970 euros en moyenne (18 % de plus) et
  • Dépasse 2 800 euros dans le Nord, le Pas-de-Calais et la Seine-Maritime.

Dans la partie sud du pays se concentrent les départements aux revenus moyens les plus faibles, inférieurs à 2 000 euros par mois pour neuf d’entre eux (soit 20 % de moins que la moyenne nationale).

  • C’est le cas par exemple des Hautes-Alpes et des Alpes de Haute-Provence à l’est, de la Dordogne et du Lot à l’ouest, de l’Ariège dans les Pyrénées et de la Guadeloupe dans les DOM.

(En moyenne, les auto-entrepreneurs retirent de leur activité 410 euros par mois, contre 3 260 euros pour les non-salariés « classiques ». Aussi, la présence importante d’auto-entrepreneurs parmi les non-salariés tend à abaisser le revenu moyen d’un département. C’est notamment le cas en Corse, dans l’Aude, l’Ariège et le Vaucluse, où la proportion d’auto-entrepreneurs parmi les non-salariés est de 4 à 7 points supérieure à la moyenne nationale (28 %).)tns2

Une forte proportion de professions libérales de la santé rehausse la moyenne départementale

Le revenu professionnel du non-salarié classique varie en effet selon sa catégorie (gérants de société, professions libérales et autres entrepreneurs individuels) et le secteur de son activité.
Comparé à l’ensemble des secteurs (3 610 euros par mois), ce revenu est en moyenne
– 1,6 fois plus élevé dans la santé humaine et l’action sociale (5 640 euros) et
– 1,4 fois plus élevé dans les services aux entreprises et services mixtes (4 940 euros).
– il est plus faible dans les transports (2 040 euros) et
– dans les services aux particuliers (1 730 euros).
Dans ce dernier secteur, les activités, souvent saisonnières, ne permettent pas de générer des revenus sur l’ensemble de l’année.

En outre, les professions libérales dégagent en moyenne un revenu d’activité plus élevé que les autres entrepreneurs individuels et les gérants de société.
Dans les services aux entreprises et les services mixtes, notamment, leur revenu moyen est 1,2 fois plus élevé que celui des autres non-salariés.
Toutefois, dans les services aux particuliers et la santé, c’est l’inverse : les professions libérales ont un revenu plus faible. Dans la santé en particulier, les gérants et les entrepreneurs individuels sont en effet plus souvent employeurs et ont plus d’ancienneté que les professions libérales, ce qui génère des revenus en moyenne plus élevés ; ils sont notamment radiologues, dentistes et médecins, travaillant dans des laboratoires ou installés en sociétés d’exercice libéral

Revenu d’activité mensuel moyen des non-salariés classiques selon l’activité et la catégorie de non-salarié

tns4

Rédaction

Commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *